Pourquoi être contre ? S’il y a moins de bouchons, n’y aura-t-il pas moins de pollution ?

Effectivement, les bouchons empirent la pollution : mieux vaut une circulation fluide pour la qualité de l’air. Mais l’amélioration du trafic n’est réelle que si le nombre de véhicules n’augmente pas, ce qui est loin d’être évident dans le cadre du projet actuel. Si à terme il y a plus de véhicules, alors tout le bénéfice sera perdu pour la qualité de l’air.

Pourquoi dites-vous que plus de voies = plus de voitures ?

Ce phénomène est connu sous le nom de « trafic induit » ou de paradoxe de Braess. Une voie supplémentaire, ou une nouvelle route, créée un appel d’air qui incite d’avantage de voitures à utiliser l’itinéraire et à des usagers d’autres modes de transport (train, bus…) de reprendre leur véhicule. Après quelques mois ou années, l’axe est à nouveau saturé. C’est notamment le cas de la Katy Freeway et ses 26 voies à Houston. Un expert a analysé l’actuel projet d’élargissement de l’A480 et a conclus que cela sera bien le cas.

De plus, dans son rapport, l’Autorité Environnementale pointe le risque qu’une meilleure circulation incite à la périurbanisation (= aller vivre plus loin de son travail). Ce qui génère à long terme une circulation croissante.

C’est pourquoi l’élargissement de l’A480 pourrait amener plus de véhicules et ruiner les efforts entrepris depuis quelques années en faveur de la qualité de l’air et des modes de transports peu polluants.

Pourquoi limiter à 70 km/h ?I

Il y a plusieurs raisons à cela :

  1. la première c’est qu’une voirie dessinée pour une vitesse de 70km/h prend moins de place qu’une voirie prévue pour 90km/h : entrées et sorties plus courtes, rayons de courbe plus courts, voies légèrement plus étroites…
  2. la seconde c’est que 70km/h est la vitesse qui assure la meilleure fluidité et le meilleur débit sur une autoroute urbaine. De quoi limiter les bouchons… et la pollution qui va avec.
  3. enfin, la troisième raison est qu’à 70km/h les rejets de polluants des véhicules légers sont réduits d’environ 5 – 6% pour les particules fines et les NOx. Le bruit diminue lui aussi légèrement.

En résumé, une vitesse de 70km/h améliore la fluidité, la qualité de l’air, le niveau de bruit et réduit l’emprise bétonnée… sans modifier réellement les temps de parcours (+1min20 sur la section urbaine de l’A480, +3min sur la totalité de l’A480 et la Rocade sud).

Êtes-vous contre la voiture ?

Nous sommes pour un usage plus raisonné de la voiture. Quelques chiffres pour s’en convaincre :

  • 1,04 personne par voiture en moyenne sur l’A480 pour les trajets domicile – travail : en somme l’autoroute est saturée… de voitures vides ! Le covoiturage est donc une option à développer fortement.
  • En agglomération 40% des trajets réalisés en voiture font moins de 3km ! 10% des trajets voitures font moins de 1km. Sur l’A480 presque 40% du trafic est interne à l’agglomération, pour des trajets de quelques kilomètres. Le report sur les transports collectifs et le vélo est un potentiel important pour ces trajets courts. Il est nécessaire de soutenir ces alternatives par des investissements dédiés.

Nous vous invitons à découvrir nos solutions.

Pensez-vous à ceux qui sont coincés dans les bouchons ?

Oui bien entendu ! Nous sommes aussi régulièrement coincés dans ces mêmes bouchons. Mais pour faire sauter les bouchons nous proposons d’autres solutions que le simple élargissement de l’autoroute.

Êtes-vous pour ou contre l’élargissement ?

C’est une question complexe. Pour résumer :

  • nous sommes contre l’élargissement de la zone bitumée, notamment vers la Ville et les Berges du Drac,
  • nous ne sommes pas opposés à la création d’une troisième voie dès lors :
    • que la largeur du ruban de bitume est limitée ;
    • que la 3ème voie est créée en utilisant la bande d’arrêt d’urgence comme voie de circulation aux heures de pointe ou encore si la 3ème voie est dédiée au covoiturage ou aux bus ;
    • que la vitesse est limitée à 70km/h et que des murs anti-bruit sont installés le long de tous les quartiers.

Comment limiter la place de la voiture dans le coeur de Grenoble?

L’espace accordée à la voiture à Grenoble et dans les communes de première couronne diminue en lien avec chronovélo, l’amélioration des bus, le développement des espaces publics pour les piétons. C’est une tendance forte dans la plupart des villes. On s’en félicite!

Les porteurs du projet utilisent par contre souvent cet argument pour justifier l’actuel projet d’élargissement. Si la diminution de la voiture en ville va bien générer du report modal et de la désinduction de trafic, il restera des voitures et il faudra bien les faire passer quelque part. Il y a donc un besoin de capacité supplémentaire sur l’A480 afin d’absorber ce potentiel trafic supplémentaire.

Nous ne réfutons pas cela. Le projet actuel est par contre totalement surdimensionné pour cela. La réduction de la voiture en ville, ne rend pas nécessaire l’ajout d’une voie supplémentaire.

N’est-il pas trop tard pour agir ?

Bien sûr que non ! Alors que la déclaration d’utilité publique est signée, les enquêtes publiques terminées et que les travaux devraient commencer en mars, on entend parfois dire qu’il est trop tard. Mais combien de projets (Notre Dame des Landes, Center Parcs, Bure, autoroute A45…) ont été revus ou abandonnés grâce à la mobilisation alors que leurs défendeurs les annonçaient comme « sûrs et certains ».

Des recours ont été déposés pour porter la discussion au niveau juridique mais nous avons besoin de tout votre soutien pour peser dans le débat et faire évoluer ce projet.

Que peut-on obtenir ?

Il reste beaucoup à obtenir ! Le 70km/h, des murs anti-bruit pour l’ensemble des quartiers, notamment Berriat et Europole, plus de végétalisation, des passerelles cyclables, des voies bus et covoiturages sur l’autoroute, des parkings relais… Mais rien de tout cela ne se fera sans mobilisation !