25 Mai 2019 – Marche pour le climat, à vélo et action non violente

C’est avec ce format inédit que la marche pour le climat qui avait réuni 20 000 personnes le 16 Mars dernier a pu aller au plus près de l’A480.

Lors d’un arrêt au parc Vallier Catane, symbole du contre sens de ce projet après le déboisement massif de février pour faire place à la nouvelle bretelle d’accès de l’A480, les prises de paroles contre le projet se sont enchaînées.

La FRAPNA a annoncé la bonne nouvelle du moment: un nouveau recours a été déposé au tribunal administratif. Le projet d’élargissement pourrait être arrêté avant l’été!



Jérémie a dénoncé le scandale climatique, le contre-sens historique de ce projet:

L’enjeu, aujourd’hui sur l’A480, n’est pas de négocier la hauteur des murs anti-bruits. Il est de faire tomber ce projet et de faire tomber tous les projets similaires en France. L’élargissement de l’A480 est soutenu par le département, par la métropole et par l’Etat, qui n’ont pas hésité à s’appuyer sur un rapport d’enquête climato-sceptique pour faire démarrer les travaux.  Il est donc très clair que les décideurs politiques n’agissent que s’il existe une opposition populaire et massive à ce projet.



Xavier enchaîne sur les impacts locaux:

Nous sommes ici car le secteur Vallier-Ampère-Catane est un des lieux les plus fortement impacté par ce projet. On y trouve, en plus du principal échangeur de l’A480, une ligne de tram, un pont sur le Drac, ce parc et des habitations. Mais pas seulement, car à quelques dizaines de mètres de l’autoroute, là derrière nous, se trouvent également une école, maternelle et primaire, et un gymnase. Et que prévoit le projet ici ? De rapprocher la bretelle de 30 m du gymnase et de l’école ! Et quelles sont les concessions qu’AREA a bien voulu faire : quelques M€ pour mettre l’école sous une bulle climatisée.

Frédéric Heran rappellera que cet élargissement est une recette du siècle dernier ne fera que faciliter, la circulation automobile, en rendant le trajet par la route plus attractif, et donc au détriment des autres modes de transport. Il resumera ainsi ce projet:

Avec les 300 millions d’euros de ce projet, on peut faire au moins 500 kilomètres d’aménagement cyclables

A l’appel d’Extinction Rebellion Isère, une cinquantaine d’activistes ont bloqué le pont de Catane ce samedi 25 mai à Grenoble pendant 40 minutes. Cette action dénonce l’aberration que constitue le projet d’élargissement de l’A480, en totale opposition avec les enjeux climatiques actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *